Covid-19

Bienvenue à bord, nous sommes heureux de vous revoir !

CORONAVIRUS, POUR SE PROTEGER ET PROTEGER LES AUTRES :

Respecter les distances de sécurité de 1 m
Se laver très régulièrement les mains
Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
Limiter les déplacements et les contacts au strict minimum
Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter

Des mesures sanitaires ont été mises en place sur l’ensemble de notre flotte afin de vous permettre de naviguer en toute sérénité.

Le port du masque est obligatoire dans les transports publics. Chaque passager devra être muni de son propre masque afin de pouvoir embarquer à bord de nos bateaux.

Notre priorité, la sécurité de nos salariés et de nos clients.

CORONAVIRUS, L’UBA MET EN PLACE LES MESURES SUIVANTES POUR SES SALARIES :

Protection en plexiglass sur les comptoirs caisse
Salariés équipés de masques, visières, gants
Changement de gants après chaque embarquement
Gel hydroalcoolique mis à disposition

CORONAVIRUS, LES CONSIGNES LORS DE l’ACHAT DE VOTRE BILLET :

Privilégier le paiement sans contact jusqu’à 50€
Port du masque obligatoire
Respecter les distances de sécurité de 1 m
Privilégier la réception du billet vendu au guichet par mail
Une personne par groupe dans la file d’attente*

*Dans les situations ne permettant pas la surveillance de jeunes enfants, l’UBA « autorisera » l’accès de la famille.

En cas de non-respect de ces consignes, la vente pourra être refusée.

PRIVILEGIER L’ACHAT EN LIGNE DE VOTRE BILLET :

Le e-billet c’est 100 % sécurité et 0 % d’attente.

En quelques clics et jusqu’à 2 mn avant le départ, le site vous permet de faire votre réservation, plus besoin d’imprimer, la planète vous dit merci et nous aussi. Présentation de votre e-billet sur votre smartphone, tablette… directement au ponton d’embarquement sans passer par nos points de vente.

CORONAVIRUS, LES CONSIGNES SUR LE PONTON D’EMBARQUEMENT :

Porter un masque couvrant le nez et la bouche
Après le contrôle des billets, un spray hydro alcoolique sera mis à disposition à l’embarquement
Respecter la distanciation entre les passagers ou entre les groupes de passagers (les personnes regroupées dans un même domicile)

CORONAVIRUS, LES CONSIGNES A BORD DE NOS BATEAUX :

Hygiène du bateau : pour votre sécurité, le navire prêt à embarquer a été désinfecté.

Capitaine équipé de masque, visière, gants
Port de votre masque obligatoire tout au long de votre navigation depuis l’embarque- ment jusqu’au débarquement.
Pas de vente de boissons à bord.

Votre capitaine vous accueillera et vous indiquera votre place. Il prendra toutes les dispositions adaptées pour limiter les contacts. Les sièges disponibles seront non contigus sauf pour les personnes regroupées dans un même domicile.

Annonce au micro de toutes les règles sanitaires qu’il convient de suivre notamment l’interdiction de se déplacer à bord du navire.
Toilettes fermées jusqu’à nouvel ordre. Merci de penser à prendre vos précautions avant de monter à bord.
Le débarquement s’opérera selon les consignes données par le capitaine. Les passagers les plus proches de la sortie quitteront le navire en premier.

VOUS RETROUVEZ TOUTES LES INFORMATIONS CONCERNANT LES MESURES SPÉCIAL COVID 19 :

Sur le site internet de l’UBA
Les panneaux d’affichages apposés aux points de vente de l’UBA

Les annonces à bord au micro

L’Union des Bateliers Arcachonnais n’est pas responsable des informations diffusées par les organismes d’information touristique, notamment sur le programme des navettes maritimes et des excursions susceptibles d’être modifiés à tout moment en fonction de l’évolution de la situation.

Dans un premier temps, ce règlement est strict, nous adapterons notre programme et nos mesures sanitaires au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie.

Bienvenue à bord, nous sommes heureux de vous revoir.

L’Union des Bateliers Arcachonnais, tous responsables, tous solidaires.

Ma première saison sur le Bassin d’Arcachon

Ma première saison… récit de Jean-Marc Beaugendre

Je me souviens …. La plage, les chaises longues, les pédalos, l’odeur des gaufres de la Marina l’entrée de la jetée Thiers avec le grand panneau des Bateliers écrit à la main par le peintre en lettres …Départs Cap-Ferret toutes les demi-heures de 9h à 12h et de 14h à 18 h, les deux excursions de l’après midi « tour de l’ile aux oiseaux » et « l’Océan » sans oublier la pêche à la ligne tous les matins …

Je me souviens …les pinasses et vedettes bigarrées, amarrées tout le long de la jetée tantôt à l’est tantôt à l’ouest selon les marées avec une joyeuse pagaille, a l’étale de pleine mer, au moment du changement de coté …Et tout au bout de chaque coté, les deux cabanes jaunes et noires avec une bande blanche couleurs Arcachonnaises obligent !…

Je me souviens… le spectacle permanent du flot des estivants de passage, des interminables palabres avec les familiers des lieux ceux la même qui n’auraient jamais envisagé de passer leur vacances ailleurs que sur ce bout de jetée …

Je me souviens… l’antique caisse enregistreuse qui faisait un sympathique ding-ding à chaque tour de manivelle ; machine à sous aux multiples mini jack-pot …

« SOU-ARRAI  TU ACCOSTES ! » appel en direct du Chef de jetée depuis l’escalier d’embarquement. Sou-Arraï, c’était moi ou plus exactement le nom de mon bateau (rayon de soleil en gascon) c’est ainsi qu’on s’interpellait : Albatros, Santa-Maria, Florida, Origan, Étrangère, Valparaiso, Vamp etc. A chaque bateau un visage qui se voyait affublé en prime d’un « chafre » (surnom gascon ) Peluche, le Bonze, le Marquis de Parentis, Bijoux, Plaïnot, Fennec, le Kaiser (lui c’était le président)…ainsi la plupart des bateliers de l’époque étaient donc connus sous la triple identité de leur nom, celui de leur bateau et leur chafre parfois balancé dans leur dos…

Je me souviens…

– Moi timidement : « Ce serait bien d’essayer le tour de l’île le matin »

– Le Kaiser (président) : «Mais nooon ça marchera jamais vous les jeunes vous avez de ces idées !  TOUR DE L’ÎLE DÉPART IMMEDIAT  !» dont acte…

Je me souviens …Dans les talkies-walkies une chanson de Gilbert Bécaud :

– Le Kaiser : « Tais-toi Jeannot ou je te colle une amende ! »

– Les autres (Jean-Louis C dit Tatin en tête) : « Continue Jeannot, chante ! Les clients sont contents. Ton amende, on te la paiera »…Le « Jeannot » en question c’était mon père qui foutait la panique sur les ondes aux pires moments, longtemps encore il sévira passant de la CB à la VHF pour le bonheur des uns et le malheur des autres …

Je me souviens…jetée Bélisaire du Cap-Ferret, Roger Juge dit « Commandant Charcot »dit « Clarence » (Clarence le lion qui louchait), pas besoin de micro ou de porte voix pour engueuler les retardataires qui traînaillaient devant l’escale « ARCA-HHON DEPE-HHEZ-VOUS ! LE BATEAU S’EN VA ! » (le son ch n’existant pas en matière d’aboiement…)

Je me souviens … Les seigneurs des jetée : pantalons rouges et Lacoste blanches qui frimaient devant les belles estivantes… je me souviens du plus ancien de l’époque André Auger patron du bateau « Pin-Up » béret basque tiré en avant et cigare au coin des lèvres « ça va mon drôle ? »

Je me souviens … ma première saison de batelier après un dur hiver à la pêche… c’était au siècle dernier, c’était …hier

Aujourd’hui j’ai peine à le croire mais le plus ancien de l’UBA c’est…moi… déjà.

Jean-Marc Beaugendre

Mira met les voiles #1

Mira met les voiles ! Prêts pour une balade inoubliable ?

En fin de journée, embarquez sur le Côte d’Argent pour une sortie sur le bassin d’Arcachon. A bord, vous retrouvez les boissons signées Mira pour une expédition nautique et gustative mémorable. A découvrir le 1er et 21 juin. Il ne tient qu’à vous d’en profiter !

La brasserie Mira sort de son joli pub de La Teste-de-Buch pour vous offrir une expérience inédite. On la retrouve là où on ne l’attend pas : sur l’eau. Oui, le 1er et 21 juin, Mira met les voiles et prend le large pour organiser des soirées gourmandes et festives sur les eaux du Bassin. « L’idée nous est venue tout naturellement, reconnaissent Aurélien Rey et Jacques Bellec, les deux cofondateurs de cette brasserie, véritable paradis de la bière locale. Nous sommes régulièrement en contact avec l’Union des bateliers Arcachonnais (UBA). Il y a quelques mois, nous avons imaginé un nouveau partenariat autour d’un rendez-vous original où beauté des paysages et saveurs des mets et boissons proposés s’équilibrent dans un voyage mémorable. »

Mira donne rendez-vous à partir de 19 heures sur le ponton du Côte d’Argent, le plus grand catamaran du Bassin d’Arcachon. « Nous restons à quai pendant environ une heure. Tout le monde peut venir participer à ce moment. » Les curieux pourront venir partager quelques verres et grignoter. A 20 heures, le catamaran part. Seules les personnes ayant réservé le pass peuvent rester.

Le Côte d’Argent réalise un circuit d’environ deux heures sur le bassin d’Arcachon. Couché de soleil, Île aux Oiseaux, cabanes Tchanquées, portes de l’océan… Les eaux du Bassin comme panorama de votre soirée. Le pass comprend une boisson, une assiette de tapas et la balade. Précision qui a son importance, les invités pourront également agrémenter leur soirée d’autres boissons et mets sur place. « Sur le bateau, nous proposerons une animation musicale programmée par l’Open Air Bordeaux, notre autre partenaire dans cette aventure. Groovy Eddie, b2b, Paolo Cortes Dj set assureront l’ambiance. »

22 heures, retour du bateau à quai. Pendant près d’une heure, les convives peuvent poursuivre la soirée qui sera de nouveau ouverte au public. De quoi profiter de la fin de la journée en toute convivialité.

L’EXPERTISE DE l’UBA

Fondée en 1954, l’Union des bateliers Arcachonnais est une compagnie maritime composée des professionnels de la mer : pêcheurs et ostréiculteurs. Ils proposaient des promenades en bateau pendant la belle saison en complément de leur activité principale. Au fil des années, cette association a évolué au point de devenir une structure spécialisée incontournable dans le tourisme maritime.

« Aujourd’hui, l’UBA possède une flottille de 33 bateaux allant de la pinasse traditionnelle au dernier catamaran, le Côté d’Argent, construit en 2014, sans oublier nos derniers nés les UBA Prenium. Tous les bateaux de l’UBA sont spécialement adaptés à une navigation intra-bassin. En tant que membre du comité de gestion du parc marin, l’UBA fait du respect de l’environnement son cheval de bataille. Ainsi huit bateaux ont renouvelé leur motorisation aux dernières normes anti-pollution. » Les capitaines adoptent une éco-conduite en fonction des courants de marée et de la météo, sans oublier l’utilisation de matériaux recyclables et de peintures anti-salissures sans métaux lourds.

LA DOUCEUR DU CÔTE D’ARGENT

Avec ses couleurs du soleil couchant, le Côte d’Argent est un catamaran hydride exceptionnel : 25 mètres de long, 9 de large, 80 couverts assis ou 150 en cocktail dinatoire et un salon panoramique.

Le Côte d’Argent a été spécialement étudié pour naviguer sur le Bassin d’Arcachon, en eaux peu profondes. Quand les conditions météo le permettent, il peut naviguer sous voiles en complément de sa motorisation classique. Il en résulte un très faible impact environnemental par rapport à sa taille et à sa capacité.

L’AMBIANCE OPEN AIR

Actif depuis quatre ans, Open Air Bordeaux est spécialisée dans l’organisation de soirées événementielles et surtout leur volet ambiance musicale. Il a notamment réalisé l’exploit de créer un concert électronique géant qui a rassemblé 10 000 personnes cet été dans le jardin public de Bordeaux. Et ce sans débordements !

Des professionnels de la mer avec l’UBA, un catamaran extraordinaire avec le Côte d’Argent, une atmosphère et une organisation irréprochables, des boissons et des tapas signés Mira, un cadre à couper le souffle… Pour sûr, l’ambiance et émerveillement seront au rendez-vous. Et qui sait ? Avec un peu de chance, l’événement se poursuivra tout l’été !

RESERVATION

Pass : 39 euros
Sur réservation : Mira met les voiles ou par téléphone au 05.57.72.28.28